European Food Education Season 2015-2018


TROIS ANNEES DE RENCONTRES

Le site web du projet


European Food Education Season

Les Rencontres Européennes de l'Education à la gastronomie


3 années de rencontres

Des Spring Schools, véritables temps forts du projet, sont organisées dans chaque ville partenaire - Tours (2016), Torun (2017) et Brasov (2018). Cette semaine d’activités réunit les partenaires et acteurs impliqués dans le projet, des intervenants extérieurs et le grand public. Pour les apprenants, les Spring School sont l’occasion de présenter le résultat de leurs travaux et de s’exercer lors d’exercices pratiques. Au programme : des séminaires thématiques et des conférences animés par des spécialistes, des ateliers de découverte des terroirs et de la gastronomie des différents partenaires,  des cours et concours de cuisine encadrés par des chefs.

.

Des nouvelles méthodes de transmission de savoir

En croisant plusieurs domaines de compétences, ce projet a pour ambition de créer des outils et supports de formation innovants à destination des jeunes apprenants par le biais de l’utilisation des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) et du numérique. L’objectif est de proposer des outils d’enseignement permettant de confronter les différentes approches et pratiques dans le domaine de la gastronomie. Il encourage ainsi les échanges et les bonnes pratiques entre acteurs du monde académique, professionnels, formateurs, apprenants et l’ensemble des opérateurs œuvrant dans le champ de la gastronomie.

.

La valorisation et la préservation des patrimoines

L’exploration de nouveaux univers culinaires, la découverte de terroirs divers et d’approches différentes sont autant d’occasions pour les apprenants d’acquérir des savoirs et savoir-faire variés et d’apporter une épaisseur historique, culturelle et patrimoniale aux produits, gestes et techniques professionnels.  Cet apprentissage leur permet d’acquérir des connaissances afin de valoriser leur patrimoine gastronomique, de le transmettre et de le préserver.

.

Un vecteur de valeurs européennes

Le projet EFES favorise le croisement des identités et la découverte de nouvelles cultures en créant un réseau d’échange européen. Il permet aux jeunes apprenants d’intégrer dans leurs cursus de formation des périodes de mobilité à l’étranger. Cela enrichit leurs parcours individuels constitue une vraie plus-value pour leur future carrière professionnelle. 

.

La culture gastronomique dans les formations professionnelles

La transmission de l’histoire et de la culture de la gastronomie et de l’alimentation est un enjeu majeur dans la formation des futurs professionnels des métiers de bouche et de l’hôtellerie-restauration. Les activités EFES sont intégrées aux projets pédagogiques des différentes structures. Les apprenants sont placés tout au long de l’année en situation de recherche et de production de savoirs.

.

Les acteurs du projet

Soutenu et financé par la Commission européenne, EFES est un projet multiculturel porté par la ville de Tours. Différents acteurs français, polonais et roumains ayant pour ambition de valoriser et transmettre leur patrimoine culinaire et culturel sont engagés dans ce partenariat.

  • Ville de Tours, France
  • CFA de le Ville de Tours, France
  • IEHCA, France
  • Université François-Rabelais, France
  • Université de Torun, Pologne
  • American Hotel Academy de Brasov, Roumanie
.

Transmettre le patrimoine gastronomique en formation professionnelle, métiers de l'hôtellerie-restauration et du tourisme


Approches de l'interculturalité


Le patrimoine culinaire polonais Par les professeurs et les étudiants de l'université Nicolas Copernic de Torun


La gastronomie roumaine par le chef Horia Simon et les étudiants de l’American Hotel Academy de Brasov


Le patrimoine gastronomique de Touraine par les apprentis du CFA de la Ville de Tours


L'oie et la gastronomie d'hier et d'aujourd'hui par les apprentis du CFA de la Ville de Tours


Les poissons d'eau douce Conférences réalisées à Tours le 21 mars 2017


La forêt


Alimentation et transmission Séminaire et Tables rondes organisées par l'IEHCA et l'université de Tours


Exposition itinérante sur le projet EFES


Plumes d'oie Expo réalisées par les apprentis du CFA de Tours pour le projet EFES


C du Centre L’inventaire du patrimoine culinaire du Centre


18 au 22 avril 2016: Spring School de Tours (France)


La première Spring School du Projet, organisée à Tours pendant 5 jours, a été le premier grand « temps »  du projet, et poursuivait plusieurs objectifs :

1/ permettre aux apprenants, aux universitaires, aux professionnels et aux formateurs des différentes structures partenaires en France et en Europe de se rencontrer et de travailler ensemble autour d’un thème commun, l’Oie, afin d’élargir leurs parcours et de confronter leurs approches,

2/ faire connaître et diffuser la démarche novatrice du projet, aussi bien auprès d’un public averti que du grand public,  en s’appuyant sur les productions réalisées par les étudiants et apprentis pendant l’année scolaire,

3/ d’enrichir les outils pédagogiques développés par le projet grâce aux apports des séminaires, tables-rondes, débats  publics et restreints organisés pendant la semaine.

Ces objectifs ont été largement atteints, et  la forte mobilisation des réseaux locaux tels que les crêches, associations et restaurants de la Ville a permis de créer un réel évènement local pendant une semaine complète et de toucher un public large et diversifié.


EFES_programme_Spring_School_2016
EFES_Tours_Report
Revue_de_presse_Spring_School_2016_EFES
kakemono2HD



23 au 27 avril 2018: Spring School de Brasov (Roumanie)


La Spring School 2018 à Brasov a été un moment important du projet, car elle marquait le dernier grand temps de réunion des partenaires du projet.Son organisation a suivi la structure qui avait réussi dans les deux précédentes éditions, à savoir une succession de moments réservés aux étudiants et enseignants et de moments grand public. Le thème choisi pour l’année était "la Forêt", un sujet qui a permis aux participants de travailler sur une grande variété de contenus tels que le gibier et les produits sauvages, de comparer et de prendre acte à la fois des points communs et des différences de leurs pratiques et de leurs patrimoines culinaires. Semaine fructueuse et enrichissante, la Spring School 2018 a eu la saveur supplémentaire d'une réflexion collective sur les impacts du projet et d’un engagement commun à diffuser ses résultats.


EFES_Brasov_Report

Media_review

Press_conference_project_presentation

programme

 



24 au 28 avril 2017 : Spring School de Torun (Pologne)


Dans la continuité de la Spring School organisée à Tours en 2016, la semaine de rencontres organisée à Torun en 2017 a combiné temps réservés aux apprenants et aux formateurs et temps consacrés à la dissémination à destination des publics professionnels et du grand public, afin de profiter de l'effet levier de l'évènement et de maximiser les retombées du projet.

Le thème retenu collectivement pour l’année était « Poissons de Rivière », un sujet qui a une nouvelle fois permis aux participants de travailler en commun et de s’enrichir d’approches techniques et de patrimoines culturels diversifiés.


compte_rendu_et_programme_Spring_School_Torun_Program_EFES_2017

EFES_Torun_Report

press_review_Torun_2017



Retours d'expériences


Retours des étudiants sur les Spring Schools

« Le concours de cuisine était très sympa car dans la cuisine il n’y a pas vraiment de barrière de la langue, car la cuisine est une langue universelle. […] Je souhaite aux futurs apprentis de faire un voyage comme celui-ci. » (Clément, 2018)

« Nous partons sur de nouvelles connaissances pour nos métiers […] je souhaite à des jeunes en formation de faire ce genre de projets.». (Léa 2018)

« Nous avons beaucoup appris auprès de nos amis roumains, les conférences, les cours, les activités que nous avons pu effectuer.» (Nathan, 2018)

« Cette expérience nous a ouvert sur des connaissances, pour créer nôtre réseau entre cuisiniers, qui pour moi est très utile car c’est par cela que l’on se fait connaître ; avec cette expérience j'ai ouvert les yeux sur le fait que par passion par mon métier, tout est possible ! si l'on se donne les opportunités nécessaires. » (Nicolas, 2017)

 «Nous avons pu voir une vie différente de la nôtre que ce soit au niveau de la gastronomie ou du mode vie malgré la difficulté de la barrière de la langue » (Eloïse 2017)

« Expérience intéressante et enrichissante culturellement et professionnellement. On a vu des choses qu'on ne verrait pas en cours français classique. Très bon pour l'apprentissage et l’approfondissement des connaissances en langue anglaise. » (Bastien 2017)

 « Durant cette semaine, nous avons été bousculé car pleins de changements ont été réalisé (du fait d’une grève, NDLR). J’ai tout de même adoré cette semaine car nous avons pu dialoguer avec des étudiants étrangers, ce qui nous a fait progresser en anglais et qui nous a fait découvrir des autres méthodes d’apprentissage. » (Théo, 2016)

« Nous avons également pris part à un concours qui fût l’occasion d’apprendre à connaitre et échanger avec nos confrères et consœurs polonais et roumains, ce qui fut très intéressant et instructif autant culturellement que linguistiquement. » (Bastien & Laura, 2016)

« Lors de nos travaux pratiques, nous avons été dirigés et instruits par [un chef extérieur]. La méthode de travail alors employée fut des plus dynamique et motivante […]la semaine était très instructive et riche en échanges culturels, coupant de la routine de la vie au Centre de Formation. » (Antonin et Théo, 2016)

« C’était une très bonne semaine. Une bonne rencontre avec les polonais et les roumains, on a réussi à communiquer avec eux […] La conférence sur l’oie était intéressante même si les vidéos étaient longues, l’intervention d’un professeur d’université était captivante. Ce que nous avons le plus apprécié est le concours et l’échange lors du TP avec un chef extérieur. » (Andréa, Morgane, Eloïse et Bryan 2016)

 

Retour des profs et formateurs sur le projet

« Les jeunes et encadrants ayant participé au dernier volet ont clairement exprimé le désir de continuité d’un projet de mobilité européenne dans l’esprit d’EFES. » (Marion Barot, CFA 2018)

« Nous apprécions grandement les opportunités que nous avons eues de rencontrer, comprendre et accepter différentes cultures, valeurs et croyances. Ce projet a été très important pour nous en raison des défis, de l’enthousiasme et des valeurs fondamentales qu’il portait. Nous sommes impatients d’utiliser tout le contenu pédagogique créé lors des trois Spring School, de les diffuser  et de poursuivre nos relations solides. Nous espérons que même si le projet se termine fin août(2018, NDLR), d’autres projets suivront. »  (Ioana Turcas, enseignante à l’AHA de  Brasov, 2018)

« Une nouvelle fois, beaucoup de contenu, des workshop passionnants et des étudiants satisfaits. » (Ioana Turcas, enseignante à l’AHA, au sujet de la Spring School 2017)

«  Une discussion concernant les programmes professionnels de formation culinaire dans les trois pays et les systèmes éducatifs a été une excellente occasion pour les éducateurs roumains de discuter le statut de notre système de formation professionnel et d’apprendre des bonnes  pratiques du système français. L'apprentissage, la manière dont il s’inscrit dans les programmes et leur durée ont également été discutés. » (Ada Terea, coordinatrice de projet pour  Brasov, lors de la  Spring School 2016)

 «  Ce projet nous a permis d'accroître l'exposition internationale de notre personnel enseignant et de nos étudiants. Tous les enseignants impliqués ont partagé leur expertise pédagogique et ont pu accéder à d’autres méthodes d’enseignement grâce à des pratiques partagées. » (Ada Terea, Brasov, 2018)

“En termes d’impact sur les méthodologies d’enseignement, ce projet EFES, pour l’université de Tours, rentre dans l’évolution de fond que connaît l’enseignement supérieur en France autour de la pédagogie inversée et de l’utilisation du numérique. Le thème des patrimoines alimentaires, déployé en arrière-plan du projet EFES, est en outre au coeur du programme Ambition-Recherche-Développment "Intelligence des Patrimoines" et la politique de relations internationales de l'université valorise les partenariats académiques européens comme ceux initiés dans le cadre du projet EFES. Ce type de partenariat contribue au décloisonnement de nos approches et permet de remettre l'intérêt général au centre des préoccupations »  (Mélanie Fauconnier, project coordinator pour l’université de Tours)

Des partenaires européens


Ville de ToursVille de Tours, France : pilote du projet, EFES s’inscrit dans le cadre de la Cité internationale de la gastronomie.

 

 

 

 

 

CFA de ToursCFA Tours Alternance Formation, France : centre de formation d’apprentis qui réunit 1000 apprenants chaque année, dont plus de la moitié sont inscrits dans des cursus « métiers de l’hôtellerie et de la restauration ».

 

 

 

 

IEHCAIEHCA, France : Institut européen de l’Histoire des cultures de l’alimentation de Tours. Agence de développement culturelle et scientifique spécialisée dans les food studies.

 

 

 

 

 Université François-Rabelais, France : Etablissement d’enseignement supérieur qui a développé en son sein un pôle alimentation visant à encourager les recherches et les formations en  food studies.

 

 

 

 

Torun

Université de Toruń, Pologne : pôle universitaire de plus de 27000 étudiants et 2000 chercheurs. Les food studies recouvrent une dimension stratégique et sont enseignées de manière transversale au sein des différents départements.

 

 

 

 

BrasovAmerican Hotel Academy de Braşov, Roumanie : établissement proposant des programmes de formation professionnelle et supérieure,  spécialisé dans les métiers de l’hôtellerie-restauration et du tourisme.

 

 

 

 

Europe

Le projet EFES est Soutenu et financé par la Commission européenne.